Publié par : Modern Montreal Dad | février 20, 2009

Manque de civisme

Bon, c’est plus fort que moi. Je dois revenir avec un post à caractère négatif. Désolé les parisiens, mais de toutes les cultures que j’ai côtoyé, vous êtes l’un des peuples démontrant le moins de civisme ! Je réalise que ça ne s’applique pas à tout le monde et qu’on retrouve des caves dans chaque pays. Je tiens à souligner que j’ai rencontré plein de gens supers ici. Mais le % de gens qui se foutent totalement des autres est plus élevé de ce que j’ai pu remarquer ailleurs. Il y a un genre d’égoïsme ici qui est vraiment frustrant et difficile à expliquer. Pour un pays qui parle autant de fraternité et solidarité, apparemment ceci ne s’applique pas lorsqu’il s’agit d’interactions avec des inconnus ! Lors de notre cours d’intégration à  la vie française, l’animatrice nous a parlé d’un phénomène de noblesse et d’aristocratie dans la mentalité française qui se traduit par un besoin individuel de privilège. Je pense que ceci implique que les gens pensent que leurs besoins, leur problèmes passent avant ceux des autres. Alors, pourquoi ce sujet ce soir ? Tantôt, nous sommes sortis avec bébé dans la poussette pour aller au Monoprix, une épicerie que j’aime beaucoup, pour acheter des couches. Très belle soirée avec une température très clémente. Arrivé à une intersection, il y a une voiture avec des occupants qui est stationné sur la voie piétonne. Le conducteur voit que nous avons une poussette mais ne fait aucun effort pour bouger la voiture malgré qu’il a en masse de place pour reculer d’un mètre… Je lui fais donc une paire d’yeux qui démontre de façon assez claire qu’il est moron et insignifiant.  Rendu de l’autre côté de la rue, il a ouvert sa fenêtre et a commencé à raconter des choses (je ne m’étais rendu compte et c’est mon épouse qui m’en a glissé un mot rendu plus loin… elle avait peur que je retourne pour botter le cul d’un p’tit fendant, peut-être enfoncer sa porte un peu J). Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autre ! Que ça soit le caca de chien sur les trottoirs, les gens qui pissent sur des bâtiments à la vue de tous durant le jour, le manque de respect total qui existe dans les transports en commun, l’inhabilité de respecter une queue d’attente, les voitures stationnés sur les voies piétonnes ou stationné en double et qui bloque les autres, etc. Pour moi, je trouve ça difficile. J’ai été élevé d’une certaine façon et je trouve ça inexistant ici !! Je pense que si ma mère avait vécu ici au lieu du Québec, elle aurait passé son temps à donner des claques en arrière de la tête de plusieurs petits mal-élevés ! J Ugh, ce « je-me-fous-de-tous-sauf-moi » m’irrite royalement ! Alors, pour les français qui lisent ce blog, est-ce seulement ma perception ou existe-t-il réellement un phénomène ici ?

Publicités

Responses

  1. Voila l’avis d’un français, à Paris depuis 6 ans, mais clairement pas parisien dans l’âme…

    Ce que tu dénonces là est largement vrai, sans rien à redire.
    Mais par contre, de ma connaissance des différentes régions de France que je connais, ce genre de scéne existe au quotidien à Paris beaucoup plus qu’ailleurs.

    J’ai moi même une grande difficulté à supporter Paris pour ce genre de choses, et c’est d’ailleurs pour ça que je vais m’empresser de quitter cette zone du globe (pour montréal, il va s’en dire 😉 )

    Je dis ça de Paris, parce que je viens du Nord (59), et les choses sont largement différentes. Les Parisiens sont entassés sur peu d’espace, avec une vie très speed.

    Il est évident qu’au final, avec tant de difficultés à se trouver un espace vital, on se bouscule, on méprise, et devient agressif. Même chose pour les rapports humains, toute la journée à être agglutiné dans le métro ou autre, on finit par ne plus s’en soucier, des gens qui traversent en galère avec une poussette.
    Parce que soit même on a galéré dans le métro ou au cinéma juste avant. On « oublie » de penser aux autres… par « habitude » de cotoyer trop de gens partout.

    Paris à des tas d’avantages, mais pour la qualité des rapports humains, c’est raté 🙂

  2. Et sache que je n’ai jamais autant vu de gens pisser sur les murs ou au bord des nationales, avant de venir ici ! Tous les matins pour aller bosser, je vois au moins un mec garé le long de la N118, sur la bande d’arrêt d’urgence, pour pisser !

  3. Française, vivant en France, je trouve ton analyse malheureusement très réaliste ! Je me souviens au Québec avoir été très étonnée de voir avec quel civisme les gens faisaient la queue (je me disais surtout qu’en France il y aurait toujours 1 ou 2 personnes à essayer de « voler » la place de personnes devant eux). Mais bon, pour éviter de noircir le tableau, c’est vrai qu’en province, on est quand même plus cool qu’à Paris !

    Virginei

  4. oups, c’est Virginie et pas Virginei !!!

  5. Argh ! Les Parisiens qui coupent les files d’attente. Chus pus capabe …

    Mais, c’est moins pire en province, heureusement !

  6. « De toutes les cultures que j’ai côtoyé ».
    Et t’en as combien à ton compteur, citoyen du monde prétentieux? Et tu les a côtoyé de quelles façons ?

  7. @Suzanna: J’ai vécu dans 4 pays. J’ai côtoyé des gens de chaque continent lors de mes études et j’ai geré des employés d’au moins une douzaine de nationalités différentes et j’ai eu des patrons de 5 nationalités différentes. Alors, sans être expert, ça me donne une bonne idée des interactions sociales de certaines cultures. Et c’est quoi cette aggressivité? Chill. Si tu as qqch à dire, commences un blog au lieu de laisser de si beaux commentaires sur le mien. Je te souhaite quand même une belle journée!

  8. Je suis canadienne de Montreal et j’ai vecue dans 5 pays et je peux te dire que Paris et la pire ville que j’ai habite. J’habitais New York avant de venir ici – et Guillaume – il y a une grande population la bas aussi et les gens sont beaucoup plus ‘civile’ qu’ici. Les francais manque de respect enver les autres, jete leur papiers par terre/ne ramasse pas les cacas de chien, son tres egoiste/egocentrique. J’aime bien m’evader et aller ailleur.
    Je suis a Chamonix en se moment, dans un hotel – il y a beaucoup d’anglais et d’italien ici. Les hommes italien me laisse entrer dans l’ascenceur avant eux, meme s’ils etaient la avant moi! WOW!!
    Hier nous sommes entre dans l’ascenceur et apres quelques etages un groupe de francais est entre dans l’ascenceur APRES nous, et quand nous sommes sorti, a l’etage du restaurant, ils se sont empresse vers le maitre d’hote pour se faire servir avant nous!
    Apres 3 ans ici, je me suis habitue! Je me dit – c’est des francais, ils sont mal eleve. Ca prends au moins un an avant de s’habituer – bonne chance.
    Notre procain mandat est a Tokyo et apparement les gens sont excessivement polient et propes – ca va faire changement et beaucoup de bien!!!

  9. C’est vrai qu’au Québec on est habitué à respecter les files d’attente. En Chine les gens voulaient tous entrer dans l’autobus en premier et ça me fâchait. Pour moi c’est logique que le premier arrivé doit entrer en premier. Je pense que dans la société, on doit traiter les autres comme on aimerait être traité.

  10. « Notre procain mandat est a Tokyo et apparement les gens sont excessivement polient et propes – ca va faire changement et beaucoup de bien!!! »

    Avec ton image stéréotypée du petit Japonais poli faiseur de courbettes, tu risques d’être un peu déçue à ton arrivée au Japon.

  11. A Philippe Laurichesse:
    Je suis expat depuis 13 ans. Je vis en ‘communaute’ d’expat. J’ai connue au moins 20 personnes qui ont vecuent a Tokyo et ils m’ont tous dit ce commentaire – « C’est tres propre et les gens son excessivement polient – ils se plient en deux pour nous rendre service » – ce n’est pas seulement un ‘stereotype’, comme tu as ‘presume’. Je pense que « la verite (de mon commentaire) t’as choque ».

  12. Elle est mal élevée, la Suzanna… elle habite où? 😉

    Je pense que c’est plus un problème de grosse métropole qu’un problème parisien. Et je trouve que Montréal commence à prendre pas mal de ces comportements égoïstes: et que je bouffe mes trucs qui pue dans le métro avant de coller tous les déchets sous le siège, et que j’accélère quand c’est orange parce que sinon le piéton sera déjà sur la rue… et en juillet, tout le monde colle ses vieux canapés dans la rue. (!)

    C’est sans doute parce que les gens se sentent anonyme dans les grandes villes. Alors qu’on se connait plus dans les campagnes, et qu’on fait plus attention aux autres…

    Après Paris et Montréal, cap sur une ville encore un petit peu plus petite pour moi. 🙂

  13. @ Olivier: Je pense que tu as raison quant à l’effet grande ville. Mais je trouve que Paris demeure la championne jusqu’à présent 🙂 Prove me wrong Paris!

  14. A ne pas oublier non plus que ta famille a accueillie 6 étudiants(es) pendant leur année d’echange interculturel au Canada. Ces jeunes provennant d’Allemagne (Berlin et Köln), Brazil (Sao Paulo), Croatie (Dubrovnik), Slovakie(Bratislava) et la Suisse(Zug)ont reussie a nous donner une bonne idée de la mentalité chez eux. Est-ce que Suzanna peut dire autant?

  15. Vous avez raison, j’ai pas été sympa, aucune excuse (ou alors la Téquila mais ça, trop facile…)
    Tu as un beau parcours Alain, et American Maman peut être fière de toi.
    Désolée pour mon agressivité et plein de bonnes et belles choses à découvrir de par le monde.
    Je mériterai une bonne claque en arrière de la tête, tiens!

  16. C’est super, ces échanges culturels. J’en ai fait plein aussi, avec des Allemands, Anglais, Polonais, Américains, Italiens, Canadiens… C’est très enrichissant, et puis on se fait des amis un peu partout, comme ça! 🙂

  17. […] https://quebecparis.wordpress.com/2009/02/20/manque-de-civisme/ […]

  18. Bonjour,
    Je suis parisienne et j’ai honte de l’image que nous renvoyons dans le monde et dans le reste de la France…
    Je souffre moi-même quotidiennement de l’attitude de certains de mes compatriotes. C’est vraiment dur de vivre ici, surtout en luttant pour ne pas leur ressembler…
    En tout cas, je peux vous dire qu’il y a tout de même des parisiens très bien élevés, propres et respectueux des autres. J’en fais partie et je peux vous dire que j’en souffre doublement : en côtoyant les gens que vous décrivez puis en étant assimilé à eux dès que je sors de la région parisienne !
    Bon courage à vous en tout cas !
    A+

  19. En même temps, entant née à Paris, je constate qu’on se crée une bulle de protection, ça forge le caractère et la personnalité.
    Pour ne pas se faire marcher sur les pieds il faut faire preuve de charisme et d’autorité.
    (Pour ma part je ne subis plus ce genre d’incivilités, ou alors elles m’effleurent sans me toucher le moins du monde)

    C’est peut être pour ça que certains parisiens méprisent les autres un peu « petites choses fragiles ».

    On nage avec aisance dans tout le reste du monde lorsque qu’on est à l’aise à Paris.

  20. @Doriany: Je comprends ton commentaire mais je le trouve triste. Selon moi, la création de cette bulle de protection n’implique aucunement le développement d’aspects positifs de la personnalité. C’est juste un moyen de couper des liens avce les gens et de se cacher derrière l’annonymité. On le fait car c’est facile.

    Oui, le fait de grandir dans une grande ville nous habitue à ce genre de scénario. Et c’est ça le problème. Ce n’est pas que les gens sont « toughs » dans leur environnement urbain mais plutôt indifférents à ces conneries. Et alors les gens commencent à faire n’importe quoi puisqu’ils savent que les gens ne vont rien dire/faire.

    Et ce matin, je vais encore me retrouver à resprirer des odeurs d’urine en allant travailler…

    Merci pour ta visite sur ce site!

  21. Parisien d’adoption je te comprends tout à fait !
    A Paris c’est une sorte de froideur qui traine dans les rues, dans les transports….
    Tout dépend des régions, des mentalités….
    Il manque une « ouverture d’esprit » ici et essentiellement dans les relations humaines!

  22. SVP, est-ce que quelqu’un pourrait m’encourager ? Je suis de Montréal et mon mari est francais. Nous habitons Montréal depuis 5 ans et mon mari a vraiment le mal de son pays. Nous partons nous installés à Paris avec notre petite tribus, 2 garcons (2 ans et 3 ans et demi) prochainement. Tout le monde dit que Montreal est super, mais mon mari ne s’est pas adapté. Et tout le monde semble dire que Paris, s’est infernal avec des enfants. Est-ce que quelqu’un a quelque chose à dire de positif sur Paris ? est-ce vraiment l’horreur cette ville en famille ? Sommes-nous si fous de quitter Montréal ? Est-ce si difficile de se faire de nouveaux amis ?
    Merci, j’attend de vos nouvelles..

    • Bonjour « Montreal »,
      ça arrive souvent ce « mal du pays » ^^
      Question Paris, c’est spécial mais il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier 🙂
      Faut arriver à se créer des liens. Ce qui n’est pas toujours évident mais c’est le cas partout je pense.
      Les avantages de Paris ?! à titre personnel, le travail, les transports, les monuments, les activités (sportives, culturelles). Et puis il y a tout de même le reste de la France ^^!
      N’hésite pas à me contacter si tu souhaites discuter plus longuement du sujet.
      Ton mari vivait dans Paris ou une autre ville de France ?
      @++

  23. Normande, je vis à Paris 5 ans bientôt (avant cela, j’ai connu la banlieue pendant 8 ans), j’avoue que j’atteins l’overdose des transports publics… Le métro, ses odeurs nauséabondes, ses voyageurs qui vous écraseraient pour monter, plutôt que d’attendre sagement la rame suivante (1 minute d’attente ? intolérable pour eux !), les bus bondés. (tiens, je me suis fait écraser le pied hier… j’ai les orteils bleus !).

    Côté files d’attente, je n’ai pas connu de resquillage… par contre, je suis toujours outrée de voir aux caisses prioritaires des gens qu’on doit rappeler à l’ordre pour qu’ils laissent passer les femmes enceintes et les personnes à mobilité réduite. Cela dit, je l’ai remarqué dans plusieurs villes françaises, pas exclusivement à Paris.

    Quant à la propreté des rues, cela dépend des arrondissements, mais c’est vrai que ça pêche quand même !

    Pour ma part, j’ai l’intention de quitter Paris pour l’Alsace !

    @Montréal : vivre à Paris avec des enfants, c’est faisable (j’ai deux marmots plus grands que les vôtres), et il y a plein d’activités pour eux. Il faut par contre avoir du temps pour en profiter (ne pas travailler ou avoir un jour dans la semaine) et l’idéal, c’est d’habiter non loin de son travail, histoire de limiter les transports publics.

    Après avoir expérimenté Paris et sa banlieue, je dirais d’une manière générale qu’il faut habiter près de son travail : vivre en banlieue si on travaille à Paris, c’est infernal, chronophage et usant !

  24. @ Montréal: Je pense que vivre à Paris avec des enfants peut bien se faire. Nous sommes chancheux car nous habitons le 17e qui est joli quartier un peu plus tranquille et qui permet de belles promenades vers le Parc Monceau et le Square des Batignolles. Je pense ce qui a été le plus difficile a été de se faire un cercle d’amis. Mais bon, il y avait une question de timing pour nous. Mon épouse est arrivée enceinte de 7.5 mois ce qui ne permettait pas beaucoup les sortis. Avec un mari franais est des enfants en âge pour aller à la crèche, je pense que ça sera plus facile pour toi. Paris est une ville super mais comme dans tous les cas, il y a également des négatifs (d’où le sujet de billet). Malgré tout, je pense que Paris peut offrir une belle qualité de vie familaile mais le coût de la vie est une ralité lorsqu’on arrive du Québec.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :